BABYFOOT DE THÉÂTRE(S)

2015, Evry

En 2015, Christophe Blandin-Estournet, directeur du théâtre de l’Agora, scène nationale de l’Essonne, propose à Jérôme Bouvet (co-directeur artistique de la compagnie 2 rien merci) et Laurent Cadilhac de réfléchir à un «babyfoot artistique».

Ce projet, destiné à une installation dans le théâtre même, serait à réaliser en «projet participatif» avec un lycée professionnel d’Evry.

L’objet, «écrit et dessiné» par le duo, prend forme avec les élèves des sections menuiserie et installation thermique tout au long de l’année scolaire 2015 / 2016. Il est installé et inauguré au théâtre lors de la présentation de saison en juin 2016.


Ce babyfoot est plus grand que le modèle standard. Il possède 6 barres à jouer de chaque côté et deux équipes (de 17 joueur.se.s) aux couleurs de maillot bigarrées et aux noms des élèves du lycée, avec une douce majorité de «filles» … comme un match de quartier, sur un terrain vague. Sa forme s’inspire des tourets de chantier en bois et métal que l’on retrouve souvent sur ces terrains vagues.


2017, Nantes

En 2017 / 2018, le Grand T (théâtre de Loire Atlantique, 44) co-produit et programme le spectacle (performance documentaire) STADIUM de Mohamed El Khatib (collectif Zirlib) qui met en scène plus de 50 supporters de l’équipe de foot du Racing club de Lens. Le théâtre imagine alors Jours de foot (avec 53 comédiens) autour des représentations de STADIUM, projet qui fait rencontrer l’art et le foot :

  • création d’un tifo (drapeau que les supporters déploient au stade au dessus de leurs têtes) avec Jeronimo (artiste plasticien Nantais) et la section couture du lycée professionnel de la Bottière. Ce tifo de 8x15m sera déployé par les spectateurs lors des représentations.
  • distribution d’une «feuille de match» pour accompagner le spectacle (Anne Guillou, agence à point, Jeronimo et des supporters du FC Nantes).
  • réalisation de 2 babyfoots : Laurent Cadilhac dessine et accompagne la réalisation de ces deux babyfoots dans les ateliers du théâtre ; il les réalise à l’aide d’une quinzaine d’habitants du quartier de la Bottière (Nantes).

Ce duo de babyfoot (un petit et un grand) sera inauguré et présenté aux 53 comédiens / supporters à l’issue de la première représentation. Les figurines de ces babyfoots portent les 53 prénoms sur leurs maillots.

Aujourd’hui ces deux objets sont devenus le lien entre le quartier de la Bottière et le théâtre, l’un se trouvant à l’accueil du Grand T et l’autre tournant dans diverses structures (maisons de quartier, médiathèques …) afin d’animer des fêtes de quartier.

En 2019 le fil se prolonge et une « fête du jumelage » se prépare…

 

Fermer le menu